Historique de l'université


I. HISTORIQUE 2002 à 2006


A l’origine du projet

une association : « Culture et Patrimoine Vignerons du Languedoc » : Association Loi 1901 créée le 1er août 2002 à Ferrals les Corbières.
Au printemps 2001, suite à la rédaction du livre « Les guerriers du Vin » le journaliste et auteur Jean­-Pierre Juge sollicite Gérard Barthez, Maire de Ferrals les Corbières pour créer un lieu de réflexion sur la culture vigneronne. Ils décident ensemble, avec la complicité d’André Cases et Jean Vialade (fameux guerriers du Vin), de créer une association : « Culture et Patrimoine Vignerons du Languedoc » dans laquelle se retrouvent professionnels et amateurs de Vin dont Stéphane Silobre (Président de la cave de Ferrals) et Nadine Adenis (alors vigneronne), des intellectuels et des universitaires locaux. La majorité des membres n’est pas originaire du Pays mais voue une profonde admiration pour la qualité de la nature et celle des vins locaux. C’est de cette opposition entre « étrangers amateurs de vins d’ici » et « professionnels désabusés » que naît le premier concept de l’UVV, tel qu’il est cité dans l’objet de cette association :
« Par l’organisation de manifestations culturelles telle que l’Université d’été de la vigne et du vin à Ferrals-­les­-Corbières et la publication régulière de textes relatifs aux aspects culturels, ethnologiques, sociologiques et patrimoniaux de la viticulture et de la viniculture languedociennes »
Le Pays Corbières & Minervois
C’est sous l’impulsion de Gérard Barthez, maire de Ferrals-les-Corbières et l’installation du Pays Corbières&Minervois, avec Eric Andrieu comme président, en 2005 que le projet peut enfin voir le jour. En effet, l’objet culturel de ce dernier concorde avec celui de CPVL. C’est avec son soutien puis celui des principales institutions locales et régionales que se réalise, cinq ans après la création de l’association, la première Université de la Vigne et du Vin à Ferrals­-les­-Corbières. L’association CPVL est restée présente et active par l’implication de sa secrétaire qui est toujours Nadine Adenis, aux commandes de la conception et animation du colloque que nous connaissons.

Le choix du terme « Université »

Il provient tout d’abord du concept d’université d’été qui se conçoit avec un volet de travail dans un contexte festif. Ensuite, il a été beaucoup discuté, certains trouvant le mot université « répulsif pour un vigneron » et d’autres arguant qu’il crédibilise le contenu. A la majorité, c’est toujours le terme d’Université qui est resté adopté en réunion. Légalement, il n’y a pas d’opposition à utiliser ce terme.

II. HISTORIQUE 2006 à 2016

En 2015 avec la fermeture du Pays Corbières & Minervois, l’Université de la Vigne et du Vin est passée sous la protection et la direction du Conseil Interprofessionnel des Vins du Languedoc Roussillon (CIVL) et de la Communauté de Communes de la région lézignannaise Corbières & Minervois (CCRLCM).
La communication évolue en privilégiant l’association de la vigne AU vin, comme un symbole d’une seule et même discipline de la terre à la bouteille. Elle s’appelle désormais :
L’UNIVERSITE DE LA VIGNE AU VIN
Avec un sous-titre plus léger :
L’Ecole buissonnière du Languedoc